Comment conserver son instrument ?

- La période noire de l'instrument :

Vous conservez un instrument qui n'est plus joué dans son étui et vous le pensez ainsi bien protégé et à l'abri ? De cette manière vous avez la bonne intention de le transmettre a un proche ou simplement de le garder en souvenir.

C'est malheureusement ce qu'on appelle la période noire des instruments. Certes ils ne sont plus joués mais bien pire encore, les longues années gardées dans de mauvaises conditions environnementales et le fait qu'ils ne soient pas entretenus par un luthier les exposent inexorablement aux dommages du temps. Bon nombre de personnes se sont fait la même réflexion que vous. Malheureusement ils ont souvent eu la mauvaise surprise de retrouver leur instrument bien mal au point !

- Exemples et témoignages :

Monsieur Cornalia, département 92 :

Bonjour,

Nous avons 2 anciens violons (fin XVIII siècle/début XIX) qui ont été conservés pendant les derniers 30 années en appartements ou dans des caves sèches, c’est à dire dans les supposées meilleures conditions de conservation. Malheureusement ils ne sont plus joués depuis très longtemps.

Il y a 8 ans avant le dernier déménagement, on les avait contrôlé et tout était en bon ordre. On les avait mis dans notre cave. C’est une cave sèche où la température ne baisse ni ne monte pas trop. La situation idéale... on croyait.

On les a hôté récemment de leurs étuis que nous pensions suffisamment protecteur. Malheureusement à notre grande surprise, on a repéré de petits trous de vers et des signes de dégradation que l'on avait jamais remarqué. Probablement que si nous avions été averti ou conscients que les instruments musicaux avaient besoin de plus d'attention et de conservation dans d'autres conditions, nous n'en serions pas là.

 

Madame Pégné, département 92 :

Bonjour,

Je suis une ancienne violoncelliste amateur qui a arrêté de jouer depuis une vingtaine d'année. J'ai gardé mes instruments dans mon salon en souvenir et avec le temps l'un s'est décollé et l'autre a eu une fracture de sécheresse pour cause d'air ambiant trop sec ! Si j'avais été au courant que les conditions de conservation n'étaient pas adéquates il en aurait été autrement.

 

- Explications :

1/ L'hygrométrie : Le bois, une matière vivante !

Selon les saisons, l'isolation de votre habitat et la région dans laquelle vous concervez votre instrument, ses bois seront soumis à des tensions en fonction des conditions de température et d'humidité. Le taux d'humidité doit être situé aux allentours de 60% quant à la température de concervation elle doit se situer dans l'idéal en dessous de 21° environs. Eviter également les sources de chaleur trop à proximité.

2/ La tension des cordes :

Un instrument gardé sans diminuer la tension des cordes sur une longue période participe aux fissures et déformations de la table d'armonie et éclisses en plus des raisons de la sécheresse du bois vue ci-dessus.

3/ Les vers à bois :

Une autre cause un peu plus rare de détérioration du bois mais non négligeable, les vers. Et non des moindres puisque les dégats engendrés par ceux ci sont des plus destructeurs et les plus difficiles à restaurer. Les instruments dans leurs étuits en bois ne font pas exeption. Le Mieux est d'éviter le stockage au grenier ou à la cave.

Tous ces conseils doivent être accompagnés d'un suivi auprès de votre luthier !